La question du devenir de nos cimetières revient sans cesse. En effet depuis vingt ans le monde du funéraire a connu beaucoup de changements notamment avec la fin du monopole des Pompes Funèbres Générales (PFG). Les cimetières quant à eux étaient gérés autrefois par les Eglises et les religieux. Suite à des problèmes d’hygiènes, les cimetières sont tombés dans le domaine du public et les maires possèdent le pouvoir de police.

Alors est-il réellement possible que nos cimetières fassent un jour partie du domaine privé ?

privatisation cimetiere

Les pouvoirs du maire protègent ces lieux des dents acérées de certains qui aimeraient prendre la place du personnel de cimetière.

Les habitants, quant à eux, semblent attachés à l’administration publique des cimetières. Ils apprécient la proximité qu’ils peuvent avoir avec le personnel et à la possibilité de s’adresser à eux en cas de problème. De plus, le personnel est indispensable à la surveillance du cimetière. Les pillages sont de plus en plus courants et ont évolué avec le temps. Quant il y a quelques années, les vols s’arrêtaient au vol de fleurs sur les tombes, aujourd’hui les métaux et les plaques déposés sur ces dernières sont victimes à leur tour du pillage.

Par ailleurs, le personnel ne gère pas seulement les petits tracas des usagers et la protection des cimetières, il s’applique aussi à entretenir au mieux ces derniers en privilégiant un entretien écologique. Les allées sont de moins en moins désherbées par des produits trop polluants.

Pour en savoir plus sur les tombes, cliquez-ici.