haute normandie

Les cimetières de Haute-Normandie regorgent de curiosités. On y trouve souvent de très vieux monuments funéraires dont la gravure est, pour la plupart, devenue illisible. A travers eux, l’histoire de la région y est retracée, on peut notamment faire référence aux bombardements de Juin 1940.

cimetiere saint louis evreux

Cimetière de Saint-Louis à Evreu

Ce cimetière a la particularité d’avoir une forme triangulaire. On peut distinguer trois parties :
– Le haut du triangle où l’on trouve les tombes de nombreux militaires tombés durant différentes guerres.
– Le centre qui regroupe d’anciennes pierres tombales qui pour la plupart se trouvent dans un état de délabrement.
– On trouve les nouvelles concessions au pied du triangle ainsi que des monuments cinéraires tels que des columbariums.
Le cimetière a été marqué par les bombardements de Juin 1940. On peut encore voir des éclats sur certaines nécropoles ainsi que des monuments abattus par ces derniers.


cimetière Notre-Dame-de-la-Couture à Bernay

Le cimetière Notre-Dame-de-la-Couture à Bernay

Ce dernier porte le même nom que la Basilique qu’il entoure. Elle a un statut particulièrement important du fait qu’elle fut édifiée sur un lieu de culte.
On y trouve notamment le monument funéraire de Gaston Lenôtre, le très célèbre pâtissier qui revisita l’art culinaire et créa un empire avec son entreprise de service traiteur.


aitre saint maclou rouen

L’aître Saint-Maclou à Rouen

Il s’agit d’un des rares cimetières charniers d’Europe de ce type. Il fut classé monument historique en 1862. Son origine remonte à 1348 après l’épidémie de la peste noire. Très vite, de nouvelles épidémies obligèrent les rouennais à édifier des galeries tout autour afin de pouvoir y placer les ossements. Au début du XVI ème siècle, un ossuaire y est bâti.
Aujourd’hui, la bâtiment héberge l’école des Beaux-Arts de Rouen et reste une des architectures les plus impressionnantes de Haute-Normandie avec ses poutres ornées de détails macabres.


sainte marie le havre

Sainte-Marie au Havre

Le cimetière se caractérise par sa grande diversité d’espèces d’arbre avec pas moins de 30 variétés. Il fut construit en 1851 suite à l’interdiction de conserver les cimetières dans le centre-ville.