Au Pays Basque, on peut apercevoir d’étranges monuments sous forme de plusieurs pierres blanches regroupées formant ainsi des dolmens. Ce sont en réalité des monuments funéraires qui datent de la préhistoire.

dolmen monument funeraire

On en trouve un exemple à Arrizala qui est particulièrement bien conservé. Ce dernier est appelé « maison de sorcière » car selon la légende il fut construit par des sorcières. Constitué de 5 pierres calcaires, ce dolmen fut découvert en 1831 par un chercheur. Ce dernier en a extrait des ossements et des flèches.

Un autre monument mystique attire l’attention, le Cromlech. Il s’agit de plusieurs pierres fixées dans le sol de manière verticale et disposées de façon à former un cercle. C’est au milieu de ces pierres que les cendres des bergers étaient dispersées. Ce monument cinéraire est le témoignage des rites de l’époque.

Ces différents dolmens sont les témoins d’un passé où les mythes et les légendes furent très présents dans les mœurs. Parmi les croyances de cette époque on raconte que les femmes d’une grande beauté étaient brûlées car on ne voulait pas qu’elles plaisent aux hommes. On raconte aussi qu’une jeune femme qui vivait dans une grotte et se peignait chaque matin les cheveux dans le lac guidait et soutenait les bergers dans leur labeur.

Des légendes et des mythes qui font du Pays Basque, encore aujourd’hui, une région mystique.