C’est l’acte de placer le corps dans le cercueil, c’est aussi le moment pour la famille de faire ses adieux avant la fermeture du cercueil.

Mais comment se déroule-t-elle exactement ?

Il faut savoir que c’est un entrepreneur de pompes funèbres qui effectue la mise en bière qui est, par ailleurs, obligatoire. Elle nécessite une autorisation de l’officier d’état civil de la commune du décès.

mise en biere

Quels sont les protocoles de la mise en cercueil ?

C’est au moment de la mise en bière que la famille et les proches peuvent dire au revoir, c’est pourquoi il est de coutume d’habiller et de préparer le défunt. Il est tout à fait possible de lui laisser sa bague de fiançailles, ou tout objet symbolique auquel il tenait, que ce soit pour la crémation ou l’inhumation.

En revanche, les seuls objets qu’il est impossible de laisser sur le défunt sont les stimulateurs cardiaques. Ces derniers sont équipés de piles en lithium très polluantes une fois inhumées dans un caveau ou en pleine terre.

Avant de placer le corps dans le cercueil, il est impératif d’envelopper le défunt dans une housse imperméable biodégradable.

Dans le cas où le défunt était atteint d’une maladie contagieuse, la mise en bière est parfois immédiate empêchant alors la famille de voir leur proche disparu une dernière fois.

On procède ensuite à la fermeture définitive du cercueil qui a lieu avant la crémation ou l’inhumation.