Les intempéries de ces derniers jours ont provoqué de violentes perturbations sur la route et dans les transports en commun. Les activités quotidiennes ont largement été touchées avec notamment des écoles fermées et des coupures d’électricité.

Les familles en deuil elles aussi touchées

Le secteur du funéraire n’a pas échappé à la règle et a lui aussi eu son lot de désagréments.

En effet, dans les régions les plus touchées, des inhumations ont dû être reportées mardi et mercredi compte tenu du caractère exceptionnel de la situation.

Du fait des congères allant jusqu’à plus d’un mètre de haut, certains cimetières sont devenus difficilement praticables, les tombes se confondaient avec les allées et il était devenu dangereux de procéder à une inhumation.

 

Plusieurs justifications à ces annulations ont été avancées.

D’une part, lors d’une inhumation, le fossoyeur doit creuser un trou dans lequel il doit ensuite procéder à la sécurité du lieu or avec la terre gorgée d’eau, un éboulement aurait pu survenir.

D’autres part, la circulation était extrêmement dérangée, il aurait été malvenu qu’un corbillard reste coincé dans la neige. Enfin, les risques de chute dans le cimetière recouvert d’une épaisse couche de neige étaient importants.

Ces décisions n’ont pas été prises à la légère et ont eu pour but de protéger à la fois les familles et les employés du secteur du funéraire.

Pour en savoir plus sur le choix d’une tombe : cliquez-ici