Quels étaient les rites funéraires au temps des gaulois ?

Cinq siècles avant JC, on constate qu’ils étaient enterrés dans des tombes de forme rectangulaire et vêtus de leurs plus beaux habits et bijoux, et inhumés avec leurs armes.

Plus surprenant, les guerriers de haut-rang se faisaient enterrer avec leur char de combat et leurs chevaux. Ils étaient accompagnés de vaisselles de céramique contenant parfois de la nourriture et des boissons de toutes sortes.

Les gaulois étaient très inégaux dans la mort puisque les plus démunis étaient simplement enfouis dans des silos et les enfants déposés sous le sol des maisons.

Dans les cimetières, les tombes étaient rassemblées de manière bien distincte certainement pour délimiter les tombes des personnes de même famille.

On retrouve aussi des cimetières où les tombes des femmes et des hommes étaient séparées.

 

Un siècle avant Jésus Christ, l’inhumation est délaissée au profit de la crémation. Des cavurnes sont creusées afin d’y déposer une ou plusieurs urnes. On n’y retrouve de moins en moins d’armes mais davantage d’outils qui attestent d’un nouveau métier : l’artisanat.