columbariums

Un columbarium est un ensemble de cases destinées à recevoir les urnes de personnes défuntes. Comme une concession classique, les personnes ont la possibilité d’acquérir ces cases pour une durée définie par la mairie. C’est une construction hors sol, le plus souvent en granit.
Chaque case d’un columbarium peut accueillir jusqu’à quatre urnes funéraires. Les civilités du défunt sont inscrites sur la case et les familles apposent souvent une plaque commémorative et un petit vase suspendu pour y déposer une fleur.

Les origines

Le columbarium date de l’époque de la Rome Antique. À cette période, on pratiquait l’incinération. Une fois brûlé, les restes du corps était placés dans des niches creusées dans les parois de chambres souterraines. Tout comme maintenant, les niches était décorées de dessins ou de sculptures à l’effigie du défunt.

Les avantages

Les columbariums permettent de répondre à la hausse permanente de crémation en France. De plus cela permet d’éviter de trop saturer les cimetières en construisant des édifices plutôt en hauteur. Souvent, les mairies font appel à des architectes qui proposent des formes originales et harmonieuses pour accueillir les futurs défunts.

Les alternatives

Bien évidemment, le recours au columbarium n’est pas obligatoire. De nombreuses familles trouvent cela impersonnel et préfèrent avoir un lieu de recueillement plus individuel.
Il est donc possible de faire inhumer son urne dans une concession cinéraire ou bien même dans un caveau de famille déjà existant.
Si pour le défunt, le retour à la terre était important, vous pouvez également disperser ses cendres dans un jardin du souvenir aménagé par le cimetière ou dans la nature (avec autorisation de la mairie). Depuis 2008, il est interdit de conserver une urne à son domicile.