Sous l’égide de deux organisations singapourienne, la National Funeral Directors Association a annoncé mercredi 6 février le lancement du premier concours international « Design for Death ». L’objectif est d’imaginer une nouvelle conception des services funéraires. Les réalisations les plus convaincantes seront exposées à compter du 20 octobre 2013 à l’occasion de la NFDA International Convention & Expo à Austin. Une occasion de renverser les pratiques associées à ce milieu.

C’est avec l’aide de la Lien Foundation, organisation philanthropique œuvrant dans les domaines de l’éducation, de la santé et de l’environnement, et de l’ACM Foundation, organisation indépendante visant à faire avancer le secteur du funéraire et à apporter une réponse aux problématiques internes, que la NFDA lance l’appel d’offres du projet. L’association de services funéraires la plus réputée au monde à l’initiative de cette démarche revient d’ailleurs sur ses motivations par l’intermédiaire de Christine Pepper, directrice générale : « Les besoins des consommateurs funéraires évoluent rapidement. Les familles veulent des funérailles et des services commémoratifs significatifs et des expériences personnelles qui leur permettent de dire au revoir à leurs proches. »

Vers une nouvelle vision des services funéraires

tombe personnalisee

Associer services funéraires et respect de l’environnement, être force de proposition afin d’améliorer le cérémonial et la manière de commémorer les chemins de vie des défunts. Ou encore la personnalisation des cercueils ou des tombes. Ce sont là quelques-uns des principaux thèmes sur lesquels devra méditer la communauté internationale de la conception et de la création et qui seront soumis au jury du concours. Notamment composé de Richard Meier, lauréat du prix Pritzker, ainsi que de Ray Caesar, artiste numérique reconnu, le jury remettra des prix dont la somme totale est évaluée à 80 000 euros.

Le directeur général de la Lien Foundation, Poh Wah, revient sur la philosophie du projet : « Nous pensons que les concepteurs ont le pouvoir d’influencer la culture, la consommation et la construction d’expériences significatives lors de l’ultime frontière de la vie ». Un associé poursuit : « Nous espérons changer les modèles et stimuler de nouvelles initiatives concrètes lors des services funéraires ».

« Transformer les habitudes sociales »

Les innovations relatives aux services du funéraires ne manquent pas de surprendre, de par leur diversité et leurs conséquences. Ang Ziqian, fondateur de l’ACM Foundation, déclarait à cet effet : « Ce n’est pas exagéré de dire que les pompes funèbres peuvent contribuer à la vie (…) Les innovations dans les services funéraires peuvent influer sur l’avenir de notre environnement et influencer la vie quotidienne ». Des exemples démontrent effectivement ces propos comme l’énergie thermique des fours crématoires mise au service de besoins énergétiques au Royaume-Uni. « L’industrie de services funéraires se réinvente et arbore un nouveau visage pour l’avenir ».

« Design for Death » sonne donc comme un renouveau attendu du secteur. Une réponse aux besoins des familles et aux attentes des directeurs de services funéraires. Une impatience partagée en définitive.