Une dizaine de tombes ont été vandalisées dans le cimetière de Villiers-le-Sec (Calvados) fin novembre 2015. La procureure de la République de Caen, Carole Étienne, rapporte que : « une dizaine de crucifix ont été prélevés sur des sépultures et ont été retrouvés plantés à l’envers dans l’allée du cimetière ». Une enquête a été ouverte.

normandie cimetiere degradations

Le lundi 30 novembre 2015, un voisin du cimetière a découvert les actes de vandalisme. La police a été alertée. Villiers-le-Sec est une petite commune de 300 habitants entre Bayeux et Courseulles-sur-Mer. Des crucifix avaient déjà été déplacés en février, mais il est impossible à l’heure actuelle de savoir si les deux affaires ont un lien.

Un acte qui marque les esprits

Le maire de la ville, Yves Julien, dénonce cet acte comme étant « un acte choquant ». La commune compte réagir et aider la gendarmerie en distribuant une lettre d’informations pour recueillir des témoignages. Sur les lieux, des prélèvements d’empreintes ont été faits par la gendarmerie. La commune a déposé une plainte.

Cinquième cimetière vandalisé dans le Calvados

Tracy-sur-Mer, Ryes, Sommervieu et Longues-sur-Mer ont déjà fait l’objet de dégradations dans leurs cimetières depuis le début de l’année 2015. À Tracy-sur-Mer, ce sont trente tombes qui ont ainsi été vandalisées en février 2015.

Le Premier ministre, Manuel Valls, avait alors évoqué son « dégoût » par rapport à de tels actes sur les réseaux sociaux.

Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur s’était lui exprimé en ces termes : « Tout sera mis en œuvre pour identifier, interpeller et déférer à la justice les auteurs de ces actes révoltants qui bafouent nos valeurs et le respect qui scellent notre vivre ensemble ».

Les enquêtes sont toujours en cours et aucun suspect n’a été pour l’instant repéré par la justice.