Lundi 6 février 2012, le premier cimetière musulman de France a été inauguré à Strasbourg. Ce cimetière a été construit sur un terrain de un hectare ce qui permettra la construction d’un millier de pierres tombales musulmanes.

Ce projet a pu être réalisé dans la ville de Strasbourg car elle fait partie de la région d’Alsace où la loi sur la séparation de l’Eglise et de l’État ne s’applique pas. Les pouvoirs publics peuvent donc librement intervenir dans le financement des cultes.

Ce nouveau cimetière répond à la fois au problème de saturation des carrés musulmans strasbourgeois et à l’envie des musulmans de France de se faire inhumer dans le pays où ils ont leurs souvenirs et leur famille, parfois obligés de se faire rapatrier dans leur pays d’origine.

Ce cimetière permet aux musulmans qui enterrent un de leurs proches de le faire en respectant les rites et les traditions musulmanes.
L’ensemble des monuments funéraires est orienté vers La Mecque, des salles sont équipées pour l’ablution (la purification rituelle) et un espace couvert consacré aux prières est également prévu.


cimetiere musulman

Pour Mohammed Moussaoui, le président du Conseil Français du Culte Musulman, cette inauguration est un événement « historique pour la communauté musulmane d’Alsace et de tout l’Hexagone » ce qu’il tempère toutefois en y ajoutant que « certaines municipalités n’ont hélas pas encore complètement intégré le fait que de plus en plus de musulmans souhaitent être inhumés en France ».

Un autre cimetière musulman existe à Bobigny, il a cependant été créé sous un statut privé et est devenu récemment le carré musulman du cimetière communal.

Une extension de ce nouveau cimetière strasbourgeois est même déjà prévue si nécessaire.

Voir des exemples de tombes musulmanes.